top of page

8 gestes pour réduire son empreinte écologique

Créer l'entreprise de ses rêves n'est pas toujours la chose la plus écologique qu'il soit. Cependant, on a l'avantage d'être son propre patron et donc de choisir ses propres règles.


Je m’appelle Arina, j’ai créé ma marque de bijoux Arry et voici quelques conseils issus de ma propre expérience en tant que gérante d’un e-commerce, mais également en tant que consommatrice. Si vous aussi avez une boutique en ligne et que ces conseils peuvent vous aider à réduire votre empreinte écologique, c’est avec un grand plaisir que je vous partage mes quelques règles !

 



Comment Arry rend son activité

plus écoresponsable




1. Avoir un packaging écoresponsable

Sachez que c’est un point très important qui pourrait considérablement réduire vos déchets, et peut-être même vos dépenses, alors ne passez pas à côté ! Pas étonnant qu’il se positionne en tête de liste.

Chez Arry, un packaging écoresponsable consiste à remplacer tout le plastique par du papier/carton, à se fournir en France ou en Europe, à limiter les éléments non essentiels et à retravailler certains points qui peuvent être améliorés, voire supprimés.


De quoi est composé le packaging d’Arry ?

Imaginez que vous commandez un bijou sur ma boutique en ligne…

  • Vous recevez dans votre boîte aux lettres un petit carton d’expédition en kraft certifié FSC sur lequel sont collées les étiquettes d'adresse et le timbre. Personnellement, je tamponne l’adresse d’expédition en cas de retour, cela évite d’utiliser de l’ancre et des étiquettes supplémentaires.

  • Lorsque vous l’ouvrez, vous tombez sur une feuille de papier de soie pour donner un côté travaillé et améliorer votre expérience client, préalablement découpée à la taille de la boîte pour n'utiliser que ce dont on a besoin. Dessus, vous trouverez une carte de remerciement faite de papier ensemencé, un sticker du logo d’Arry comme cadeau ainsi qu'une carte de visite en papier.

  • Une fois le papier de soie ouvert, vous finirez par trouver vos bijoux, emballés dans un écrin en carton certifié FSC ou dans une pochette en plastique recyclé.


Voici les 7 éléments composant mon packaging, chacun étant choisi soigneusement afin d’obtenir un ensemble élégant et ayant chacun une utilité particulière. Ces composants sont issus de fournisseurs français, italiens et danois.




2. Envoyer les factures par mail

De 1, personne ne les lit. De 2, ils sont de toute façon disponibles par mail. Et de 3, c’est de l’encre, du papier et du temps perdu. Alors oui, les mails polluent également, mais la facture étant jointe au mail de confirmation de commande, cela ne change au final pas grand chose !




3. Réutiliser les emballages des fournisseurs

Nos fournisseurs aussi doivent protéger un minimum leurs marchandises, ce qui fait que l'on se retrouve parfois avec pas mal de carton, de pochettes en plastique, du calage, etc. Ne les jetez pas, que ce soit pour votre entreprise tout comme pour votre vie personnelle, la plupart de ces emballages peuvent être réutilisés !




4. Réutiliser nos déchets

En tant que créatrice de bijoux, j’ai parfois des ratés, des bouts de chaine inutiles, des apprêts qui finalement ne conviennent pas. Ce que je fais dans ce cas, c’est que je stock tous ces éléments dans une boite et au bout d’un moment, j’en fais une mini collection de bijoux que je vends à bas prix. Ça permet aux clients de se faire plaisir à petit prix, et ça me permet de récupérer ou du moins rembourser ces apprêts qui auraient fini à la poubelle.




5. Limiter la livraison en Europe

Si votre but est de vous faire connaître dans le monde entier, ce point ne vous sera pas d'une grande aide. Mais si vous souhaitez faire un geste pour la planète, dites-vous qu’il n’est peut-être pas vital pour une cliente en Alaska de se procurer tel ou tel article, surtout si elle peut obtenir le même ou un similaire de façon plus locale. De plus, si vous ne livrez qu’en Europe, cela donnera un petit côté de marque inaccessible, et tout ce qui nous est inaccessible nous attire !

Et puis l’Europe, on ne peut pas dire que ça manque de clients, non ?




6. Limiter les e-mails marketing

Et oui, s’ils ne sont pas supprimés, ils polluent ! Et en plus d’être néfastes pour la planète, la plupart du temps ça casse les bonbons. La solution : la rareté. Rendez vos mails plus rares, annonçant uniquement des évènements importants et qui pourront réellement intéresser le client. Plus vos mails seront rares, plus le client aura envie de les lire, sachant très bien que ce sera une information qui lui apportera quelque chose.




7. Augmenter la qualité, limiter les stocks

C’est bête, et nous sommes tous d’accord, mais concentrez-vous sur des produits de qualité. Même si vous avez un coup de cœur pour un article que vous aimeriez ajouter à votre boutique, mais qu’il n’est pas d’une assez bonne qualité, ne cédez pas, ou trouvez une alternative.

L’équation est simple :

mauvaise qualité = fragile = rayures/cassures = poubelle = déchets.

Cela oblige le client à recommander ou à demander un remboursement (ou pire encore, à avoir une mauvaise image de votre marque !) Alors même si ça veut dire payer plus, ça en vaut généralement le coup.

De même pour les stocks, lorsque vous sortez une nouvelle collection par exemple, soyez un fainéant intelligent : produisez de petites quantités pour le premier drop, et voyez par la suite ce qui marche, ou pas ! Si vous produisez une grande quantité dès le début et que vous vous rendez compte que certains articles ne se vendent pas, il est déjà trop tard. Vous obtenez le même résultat :

article qui ne se vend pas = temps/argent/matériel perdu = déchets

sauf si vous avez retenu le conseil n°4 :)




8. Rendez ce que vous prenez

Un dernier conseil pour ceux qui peuvent se le permettre : faire des dons. C’est bien d’équilibrer notre entreprise entre les déchets que l’on produit et les gestes que l’on met en place pour en éviter d’autres, mais c’est encore mieux d’apporter un petit plus à votre entreprise envers notre Terre. De plus, vous aurez la satisfaction de vous sentir utile pour sa préservation. Que ce soit pour la protection des animaux, la propreté des océans, la recherche contre des maladies, tous les dons sont les bienvenus. Si comme moi il ne vous est pas toujours possible de faire des dons tous les mois, vous pouvez commencer par période (un don pour chaque commande durant le mois de décembre pour telle association), ou par article (un don à telle association à l’achat de tel article).




Vous connaissez désormais les 8 conseils que je donnerai à une entreprise souhaitant diminuer son empreinte écologique. Je rappelle que ce sont des éléments que j’ai pu analyser dans mon quotidien en tant que gérante d’une marque de bijoux, il se peut donc que certains points ne puissent peut-être pas être appliqués pour d’autres commerces, mais vous donneront peut-être des idées :)


Si vous souhaitez jeter un œil à mon travail, le voici :

69 vues

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page